Chabatz d'entrar !

Chabatz d'entrar !

La couade (lo couedo)

 

La fabrication de la couade

 

Un sujet d'actualité puisque nous vivons depuis quelques années des périodes de grande sécheresse et qu'on nous demande d'économiser l'eau.

Quel rapport avec la couade ? « Couédo » en patois limousin

 

La couade est un objet domestique qu'on a utilisé depuis le Moyen-Age jusqu'au XXème siècle.

C'est une sorte de grosse louche en bois au manche percé sur toute sa longueur. Avant la venue de l'eau courante dans toutes les maisons, on utilisait la couade à la manière d'un robinet : on en emplissait le bol dans le seau que l'on avait tiré du puits, à la fontaine …

 

 

Couades fabriquées à Troche (19)

http://www.conceze.com/troche/troche01.htm

 

La couade était posée à l'horizontal sur le rebord du seau et laissait doucement s'écouler l'eau dans l'évier (l'aiguiera)

La couade servait autrefois à se laver les mains, à se laver le corps.

 

Nous sommes nombreux à avoir connu la couade, encore fabriquée en Corrèze, à  Troche.

 

Catha nous en parle très bien :

 

Merci pour les souvenirs à propos de la "couade" ; le mince filet qu'elle délivrait contribuait fortement à économiser l'eau, d'autant qu'il fallait remonter cette dernière du fond du puits et porter le seau jusqu'à l'évier... le gaspillage, on ne connaissait pas !
Pour ma part, j'ai utilisé couade et seau en bois, mais je me rappelle qu'il a existé un certain temps des modèles en fer galvanisé ; ceux-ci résistaient mal à l'eau du village, très corrosive, et étaient souvent percés à tel point que, par exemple, on refaisait le fond du seau métallique avec un rond en bois de taille adaptée...

Une couade plus moderne, le bois a cédé le pas au plastique... (photo Catha)

Les derniers soubresauts de cette technique, dont vous n'avez peut-être plus souvenir, ont été l'usage de couades en plastique ! J'en ai conservé un exemplaire qui parait anachronique mais auquel je trouve beaucoup de charme.
S'il ne les possède pas déjà, je pense que Daniel K. va se lancer dans la quête de ces objets pour son musée, et que nous pourrons les admirer un de ces jours 

Ecoutons aussi Claude BOUTINAUD :

 

Un petit jeu de mots sur " lo couédo "
A lo féiro ya tsata un tout ré tout nio par crébé les couadés

Mot à mot  " à la foire j'ai acheté  tout  et rien pour percer les couades"
Autrement dit  : je n'ai rien acheté du tout à la foire !!

 

Et Annie ROYER :

 

 

Couade et seau fabriqués à Troche (19)

 

Cet instrument est fabriqué encore sur la commune de Troche en Corrèze. J'habite normalement à Lubersac et non à Oradour sur Vayres. Etant Corrézienne depuis plus de 43 ans, je connais et j'ai connu l'utilité de cette couade. Maintenant, c'est vrai qu'elle sert plus de décoration dans une maison. Mr Feydel fabrique toujours cet instrument et les vend surtout lors des Floralys de Concèze (à côté de Pompadour).

Sur la commune de Troche, il existait un groupe folklorique qui s'appelait la couade de Troche, avec également  des musiciens et des danseurs de Lubersac.

Au moins, avec la couade on faisait des économies d'eau maintenant on aurait tendance à laisser couler le robinet facilement, si l'on avait du aller chercher l'eau au puits, on y ferait certainement plus attention....

Vous ne croyez pas !

 

 

Transcription :  Marianne LAPLAUD

Remerciements pour leurs réponses à Annie ROYER, Catha, et Claude BOUTINAUD

sites sur le sujet :

http://www.conceze.com/troche/troche08.htm

http://repaire.des.reperes.over-blog.net/article-4286874-6.html

http://apella.ac-limoges.fr/ia19/ecoles/stcyr/eau/COUADE/COUADE.HTM

 



28/03/2007
25 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 290 autres membres