Chabatz d'entrar !

Chabatz d'entrar !

Pompadour : dotation de la Marquise de Pompadour à l'occasion de la naissance du Duc de Bourgogne en 1751

La naissance,  le 13 septembre 1751 à Versailles, de Louis Joseph Xavier de Bourbon, troisième enfant et fils aîné du dauphin Louis-Ferdinand, titré duc de Bourgogne par son grand-père Louis XV, fut l'occasion de diverses festivités, à Versailles, comme en Bourgogne. Jeanne-Antoinette Poisson, marquise de Pompadour et favorite de Louis XV, marqua elle aussi cette naissance sur ses terres de Lubersac en Corrèze en dotant quelques jeunes filles et en leur remettant une médaille commémorant la naissance du Duc.

medaille pompadour.jpg

On trouve dans les registres paroissiaux de l'année 1751 :

"Mariages faits à l'occasion de la naissance de Monseigneur le Duc de Bourgogne né le treizième  septembre de la présente année dont les filles pauvres ont été dotées par Madame la Marquise de Pompadour dame de Libersat à raison de soixante livres chacune, un anneau une médaille d'argent sur laquelle est gravé d'un côté le portrait du roy et de l'autre est marquée la subsdite naissance et la subsdite dame a gratifié dans cette paroisse les autres filles au nombre de 275 de la somme de six livres à chacune et ?? de mesme son intendant a assemblé les mariés cy dessous avec leurs principaux parents au chateau de Pompadour pour assister à une messe solennelle et un te deum avec l’exaudiat qu'il a fait chanter dans la chapelle dudit chateau au son des instruments et par un nombreux clergé laquelle cérémonie a été annoncée le jour précédent et le lendemain par le bruit des canons duê chateau et suivie d'un repas aux nouveaux mariés et à un grand nombre de personnes de distinction. Les mariages pour les terres de la dite dame fixés au nombre de 50 dont les suivant sont de la présente paroisse de LIbersat. (Lubersac)

Le vingt cinq novembre 1751 après la publication des bans , les fiançailles faites, et avoir reçu le consentement de Mr le curé de Beissenat, ont été conjoint en mariage et ont reçu la bénédiction nuptialle :

·         Jean COUSTI, laboureur, fils de feu Léonard et de Françoise Montesin, de la paroisse de Beissenat, et Suzanne FAURE, fille de Léonard, meunier de la Douerie, et de Gabrielle Sage.

·           Bertrand CONJAUD, fils de Gaspard et Antoinette Feydi, du village de la Rochette, et Marguerite MAURI, fille de feux Léonard, laboureur, et de Magdeleine Cousti, de celui de la Durantie.

·         Pierre RENAUDIE, veuf, et Marie FILLOLET, fille de feux Guy et Jeanne Baele ? habitante du village de la Renaudie.

·         Martial BERNARDIE, veuf, laboureur habitant du présent bourg, et Marguerite CHABASSIER, fille servante au château de Landerie, fille de feu Barthélemy et de Françoise Crousillat,

tous habitants de cette paroisse, lesquels ont servi de témoins les uns aux autres, et n’ont su signer

Le trentième novembre, an subsdit, troisième jour de l’avent, après la publication des bans, les fiançailles faites, et avoir reçu la dispense pour le temps prohibé ont été aussi conjoints en mariage et ont reçu la bénédiction nuptialle :

·           Guillaume VACHER, domestique, fils de feux Pierre et Jeanne Calet, et Catherine NADALIOT, fille de Guy, artisan, et de Guillaumette Muniat, tous deux du présent bourg.

·         Antoine RESTIER, garçon cordonnier, fils de feu Jean et de Marie Roche, et Catherine LACHAUD, fille de Denys, bastier, et de Marguerite … (bas de page déchiré), habitants aussi du présent bourg

De plus,

De plus, ont été aussi conjoints comme de l’autre part le même jour

·         Bernard LANTERNE, masson, fils de feu Pierre et de Marie Mathieu, et Laurence Fargette, fille de feu Léonard et de Magdeleine Clément, habitants aussi du dit bourg.

·         Jean CHABASSIER, domestique à la Faucherie, fils de feu Barthélemy et Fran9oise Crousillat, et Léonarde MATOU, fille de feu Annet et de Jeanne Meunier, habitante du village de Chabanas par cette paroisse..

·         Antoine LIONET, laboureur au lieu de la Pauchereymie, fils de Jean et Antoinette Meynard, et Léonarde PINEAUD, fille d’Etienne, métayer à la Reynia et de Jeanne Dupuy.

 Et avec le consentement de Mr le curé de Troche :

·         Gabriel SAGE, laboureur, fils de Pierre et Anne Audebert, habitant au lieu de Chaumont paroisse de Troche et Anne CONJAUD, fille de Gaspard, métayer à la Rochette sur cette paroisse, et Antoinette Feydi.

Les dits époux de cette paroisse ont servi de témoins les uns au autres, accompagnés de leurs parents et ont déclaré ne savoir signer.

 

Le second décembre an que l’autre précédent, après les annonces formalités observés et dispense obtenue ont aussi été conjoints et reçu la bénédiction nuptialle :

·         Michel MONTEILLET, veuf, journalier, et Anne DESJACQUES, ,fille de feu Léonard et de Léonarde Chapelle, servante, et tous deux habitants au présent bourg. Lesquels époux Michel MONTEILLET et Anne DESJACQUES se sont trouvés parents du 3ème au 4ème degré de consanguinité, ont obtenu dispense de l’empêchement par monseigneur l’évêque de Limoges à raison de leur parenté.

·         Jean FAURIE, petit commerçant, fils de feu Pierre et de Jeanne Desplats, et Anne PEYROULET, servante, fille d’Aubin et de feue Jeanne Condanlinas , habitants aussi du dit bourg.

·         Bertrand AUDRERIE, laboureur du village de Gaudie, fils d’Antoine et Magdeleine Marsat, et Léonarde PINEAUD, servante au présent bourg, fille de feu Denys et de Léonarde Dutheil.

·         Léonard CHAPOULOU, laboureur du lieu de la Siaugne , fils de François et Jeanne Siauve, et Michelle CELERIER, servante au bourg, fille de Pierre et Anne Conjaud.

·       Bernard CONJAUD, meunier à la Valennie , fils de Guy et Anne Bourbouron et Anne COUTURON, fille de Pierre, meunier au 7 moulin et de Marie Baillot.

·           François DECAY, laboureur, fils de Pierre et Léonarde Cousti, du village de la Valennie, et Marguerite BESOUGNE, servante dans le bourg, fille de Martial et Anne Rousseaud.

·         Léonard MAUX, laboureur au domaine de la Rue, fils de feux Jean et Jeanne Bardon, et Françoise DE GERMAIN, fille de feu Gérarl et Jeanne Monteillet, du village de Loubriat

·         Antoine DE GERMAIN, laboureur au dit Loubriat, fils de feu Géral et de la dite Jeanne Monteillet, et Martialle MAUX, fille de feu Jean et de la dite Jeanne Bardon,

Le tout pour cette paroisse

 

De plus, le même jour et an que de l’autre part, ont été aussi conjoints 

·         Pierre PEYROULET, domestique au Chatenet, fils d’Aubin et Jeanne Condaminas, et Jeanne ROUGERIE, fille de feu Jean et Jeanne VIdeaud, du village de la  Rougerie , le tout présente paroisse.

·         Jean CHABASSIER, laboureur au village de la Peyrouse fils de feu Antoine et Jeanne Peyrouse, et Gabrielle MAURY, fille de feu Pierre et Anne Labonne, servante au lieu de Faucherie, aussi de cette paroisse.

·         Albin PEYROULET, veuf, journalier du village de la Rochette, et Jeanne VIDEAUD, veuve de celui de la Rougerie, sur cette paroisse.

·         Paul GRAFEUIL, laboureur du village de la Renaudie paroisse de Benayes, fils de Léonard et Jeanne Siauve, lequel nous a remis le consentement pour son mariage de Mr le curé de Benayes, et Peyronne COUTURON, servante au présent bourg, fille de François et Paule Decay.

·         Antoine MONTEILLET, laboureur au village du Puy Merliau sur cette paroisse, fils de Léonard et de Léonarde Mazeaux, et Antoinette NOUHAUD, fille de Pierre et de feue Bernarde Royer, du village de la Vidalie paroisse de Meuzac, dont les parents nous ont remis les consentements pour le mariage de Mr le curé de Meuzac,

Lesquels époux faisant treize mariages qui ont été célébrés le même jour et à la même messe, ont servi de témoins les uns aux autres accompagnés de leurs parents et ont tous déclaré ne savoir signer de ce enquis.

 

Le sixième décembre an que de l’autre précédent ont aussi été conjoints comme cy devant :

·          Léonard COUSTI laboureur, fils de feu Jean et de Françoise de Peny du village de Cheyreaux et Pétronille FEYDIT, fille de Cristophe et Valérie Lapouge, de celui de Bourboulou Vendomois sur cette paroisse

·         Pierre CHARLIAT , laboureur, fils de feu autre Pierre et de feue Marguerite Dubés du lieu de la Beunie et Marie COUSI, fille du dit feu Jean et de la dite Françoise Peny au subsdit village de Cheyreaux

·         Antoine GUY, veuf, tisserand, et Françoise SOULI, veuve, tous deux habitants du présent bourg.

Lesquels époux de ses trois mariages ont servi avec leurs parents de témoins les uns aux autres et ont tous déclaré ne savoir signer.

 

Tous les mariages au nombre de 26 dont 25 filles de cette paroisse et une de celle de Meusat (Meuzac) ont été dotées comme dit a été cy devant par Madame la Marquise de Pompadour se sont célébrés selon la forme et les règles prescrites par l'église en foy de quoy nous Pierre TEYTUT DE VILLONNIER archiprêtre et curé de Libersat avons fait une partie desdits mariages et les autres ont été faits par monsieur Pierre LASCOULX mon neveu prêtre et vicaire dudit Libersat et avons prié de vouloir les signer comme présents messire Jean-Baptiste de même bourgeois de Paris intéressé dans les affaires du roy et intendant des maisons et affaires de très haute et très puissante dame, dame Jeanne Antoinette POISSON dame marquise de Pompadour. messire Guillaume SAHUGUET chevailler seigneur de Puy Marets. messire Etienne LAMOUREUX de Chaumont seigneur de Montville et subdélégué de messire lieutenant. messire Louis TRIMOUILLAS procureur d'office de ladite marquise."

 

 

 signatures pompadour.jpg

 

 

 

Source : registres paroissiaux de Lubersac (Corrèze), année 1751.

 

Transcription effectuée par Solange COURTEIX

 

 



09/12/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 290 autres membres